Pingroom, le livre se termine

En 2003 Olivier créait Pingroom, une agence de sous traitance en  programmation, développement et hébergement de sites internet.

En 2008 l’entreprise est en plein essor avec 10 salariés, des seconds locaux ouverts à Strasbourg et de belles références comme la Cours d’Appel de Versailles, Interhome, Brico dépôt…

Fin 2008, tout s’écroule, notre homme locomotive est victime d’un AVC. Ses capacités du langage seront affectées et une longue rééducation sera nécessaire avant d’envisager son retour. En son absence, et sur fond de crise économique, l’entreprise subira un procès et des licenciements économiques. La continuation demandera à l’épouse d’Olivier et au noyau dur de l’équipe une grande solidarité, de la réactivité et une capacité d’adaptation pour une nouvelle stratégie de développement. Pingroom développe un pôle communication pour travailler en direct avec les clients et remportera des appels d’offres comme Le Conseil d’Accès au Droit du Bas-Rhin, le Conseil Supérieur de la Magistrature, le Smictom de Saverne et le Musée Lalique.

Le retour bienvenu d’Olivier en 2013 permettra de mettre sur le marché un outil de gestion simplifié pour les TPE PME, de réaliser des sites métiers et d’assurer des services de maintenance et d’Hébergement.

En février 2019, un incident technique viendra casser la « routine ».
Malgré toutes les précautions prises en matière de sécurisation et de protection des données, un hacker identifié comme venant de Russie attaque notre serveur en y injectant en masse et par salve des fichiers infestés. Il demandera des rançons pour tous nos clients. Les recours techniques et juridiques seront insuffisants pour sortir de cette crise.
Pingroom n’étant plus en mesure de réinvestir humainement ni matériellement pour stabiliser les données, nous décidons de stopper l’activité de l’entreprise au 31 mars 2019.

Portant en estime nos clients, tout aura été fait pour nettoyer et transmettre des sites propres au repreneur ou directement à la clientèle.
Nous aurons été honorés par les preuves de fidélité l’attitude bienveillante de nos clients car aucun d’eux n’aura manifesté d’agressivité ou d’intention litigieuse face aux perturbations de service rencontrées.

Merci à vous tous clients de la première heure comme à ceux des derniers temps.

Nous avons beaucoup appris durant ces presque 16 années d’exercice. S’il y avait une chose à retenir c’est qu’aimer l’autre malgré les circonstances est le meilleur des ingrédients pour tenir la route.

Stéphanie et Olivier Nussbaumer